Alt img

Bienvenue sur le toutsucy.com

Faut-il faire des habitants de Noiseau une espèce protégée au même titre que les grenouilles rousses ?

Faut-il faire des habitants de Noiseau une espèce protégée au même titre que les grenouilles rousses ? wikipédia
wikipédia
Faut-il faire des habitants de Noiseau une espèce protégée au même titre que les grenouilles rousses ? Wikipedia

Wikipedia

De nombreux travaux prévus sur des sites où la présence de la grenouille rousse (Rana.Tentoraria), espèce protégée, a été révélée, ont été arrêtés.

A défaut de savoir coasser, les habitants de Noiseau manifestent aussi fort qu'ils le peuvent leur refus de l'implantation de la prison dans leur ville. A-t-on le droit de décider arbitrairement de perturber la quiétude d'un village avec un projet qui inquiète les riverains, dévalue leurs biens immobiliers et fragilise l'équilibre du secteur.


Lors du grand débat, Emmanuel Macron a affirmé qu'il ne fermerait pas d'école ou d'hôpital sans l'accord du maire de la commune. Cet attachement à préserver l'éco-système communal serait d'autant plus louable s'il obligeait aussi à prendre en compte les refus d'implantations nuisibles à l'environnement sociétal d'une ville ou d'un village.

Les français ont été aussi sensibles au fait que leur président a reconnu que la politique de son gouvernement avait été perçue comme trop froide, trop lointaine, trop technocratique.

Comment le nouvel acte de décentralisation adapté à chaque territoire qui doit porter sur la transition écologique peut-il alors se concilier avec la décision de construction d'une prison rejetée par l'ensemble des habitants de Noiseau et des communes environnantes ?


Faut-il faire des habitants de Noiseau une espèce protégée au même titre que les grenouilles rousses ? BFM TV

BFM TV

Faut-il faire des habitants de Noiseau une espèce protégée au même titre que les grenouilles rousses ? change.org

change.org

Selon l'article du Parisien du 28 juin 2019, la ministre de la Justice, invitée à se rendre sur place, a trouvé que ''c'était un terrain plat en zone urbaine et que cela convenait''... 

Cette appréciation, que seuls les géologues apprécieront, n'est pas de nature à rassurer sur la décision qui sera rendue en décembre 2019.

Le maire de Noiseau avait rappelé que c'était un des rares coins du Val de Marne où on cultivait encore pour essayer de sensibiliser madame Belloubet au projet d'aggro-quartier prévu sur une partie du site envisagé par l'état pour la construction de la prison.